French Renaissance Literature and Culture

Interdisciplinary seminar on a cultural topic or a theme through readings in literary and nonliterary texts.

Dans ce cours, nous étudierons la fascination littéraire pour la chair humaine à la Renaissance. Phénomène naturel, scientifique, social et poétique, la chair est source et objet du désir, sujette à la domination du regard érotique et de la force physique, résistante en face de cette domination.

Nous lirons des textes qui traitent les différentes fonctions de la chair, d’une variété de genres – poésie, théâtre, essai, roman, satire – écrits par Hélisenne de Crenne, Fran­çois Rabelais, Pierre de Ronsard, Louise Labé, Robert Garnier, Michel de Montaigne et Agrippa d’Aubigné. Profitant aussi de la collection des livres rares à UNC, nous consulterons l’édition originale de La Dissection des parties du corps humain (1546) de Charles Estienne.

Ce cours est ouvert aux étudiants sous-gradués.

“Rien n’est plus nuisible parmi les hommes qu’une mauvaise langue », écrit Érasme en 1525,” mais rien aussi n’est plus salutaire si l’on s’en sert comme il convient. » Parmi les maux de la langue figure le mensonge : mais reconnaissant que celui-ci est presque inévitable, Erasme n’af­firme pas qu’il est dans tous les cas un vice. Chez beaucoup d’auteurs de la Renaissance française, lecteurs ou bien admirateurs d’Érasme, l’opposition entre la vérité et le mensonge sert de point de départ : par exemple, si on écrit un récit fictif, on est déjà dans le domaine du mensonge. François Rabelais plaisante sur la « vérité » de ses livres de toute évidence fantastiques ; Hélisenne de Crenne et Marguerite de Navarre écrivent des fictions illustrant la vérité sur les femmes ; Michel de Montaigne se demande si c’est possible de se représenter textuellement sans mentir. Dans ce cours, nous allons lire ces auteurs et des extraits de plusieurs autres.

Ce cours ouvert aux étudiants sous-gradués.

Recommended preparation, FREN 370

Previously Offered:

Spring 2017, Spring 2020